AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion



Portes ouvertes au refuge :
Samedi 26 et dimanche 27 août de 14h à 18h
Chats, chiens, chatons, chiots et NAC vous attendent nombreux !


Partagez | 
 

 le lapin n'est pas un rongeur...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marymandine
Modératrice
Modératrice
avatar

Date d'inscription : 18/05/2009
Age : 30
Localisation : Nantes (44)

MessageSujet: le lapin n'est pas un rongeur...   Dim 06 Mar 2011, 14:06

Pratique - Comme des lapins !


A l’occasion de l’avènement de l’Année du Lapin dans le calendrier chinois, la Fondation 30 Millions d’Amis donne un coup de projecteur sur ce petit animal. Et rappelle le sort guère enviable de ses cousins d’élevage.



Contrairement à une idée largement répandue, le lapin est un lagomorphe et non un rongeur. A ce titre, il a des besoins très spécifiques et propres à son espèce, mais qui demeurent parfois mal connus. Alors que l’Année du Tigre vient de céder sa place à l’Année du Lapin dans le calendrier lunaire chinois, la symbolique autour de cet animal est flatteuse : douceur de vivre, calme et tranquillité, amitié... Tout un programme !

Un animal « interactif »

Ceux qui ont succombé à son charme discret ne cessent de vanter les qualités de cette adorable boule de poils, qui gagne peu à peu sa place dans les foyers français : « C’est le numéro 1 des NAC [Nouveau animaux de Compagnie, NDLR], confirme le Dr Charly Pignon, chargé de consultations au Centre Hospitalier Universitaire Vétérinaire d'Alfort. En tant que vétérinaire, je suis de plus en plus sollicité pour des lapins ». Un succès grandissant pour cet animal dont le comportement n’est pas toujours bien compris par ses maîtres. « Il est très tranquille, silencieux... Et pourtant, il est très interactif avec les humains. La plupart des personnes qui en adoptent un sont ravies de leur choix ! » précise le jeune vétérinaire. Il recommande cet animal à toutes les familles, « à l’exception de celles qui ont des tout-petits, à cause du bruit et de l’agitation ». Au programme, séances de câlins et de jeux, comme avec un chien ou un chat.

Sus aux idées reçues

Un merveilleux compagnon donc, qui, pour être parfaitement heureux, a besoin de maîtres attentifs à son environnement. « L’idéal est lui réserver un couloir au calme, sans trop de passage, rappelle le Dr Pignon. Les fils électriques doivent être absents ou du moins hors de sa portée. Il lui faut également une litière, comme pour un chat, et une cage où il puisse se cacher s’il ressent le moindre danger. » Mais contrairement au chat, le lapin doit apprendre à être propre. Il suffit pour cela, dès son arrivée, de ramasser ses excréments et de les placer dans la litière. Le lapin comprendra rapidement ce qu’il doit faire.

Autre point méconnu, son alimentation. « Les maîtres ont tendance à nourrir leur lapin de granulés, comme s’il s’agissait d’un animal d’élevage, indique Charly Pignon. Or l’alimentation du lapin doit être composée à 90 % de foin, qui lui permet d’user correctement ses dents. Ajoutez-y 5 % de verdure et 5 % de granulés - en évitant de préférence les produits bas de gamme - et votre lapin aura une alimentation parfaitement équilibrée. » Et pour qu’il soit en pleine forme, ne pas oublier de lui aménager des plages d’exercices : « Un lapin qui ne bouge pas assez souffrira de calculs urinaires », prévient le spécialiste. A favoriser en particulier au crépuscule, lorsque se déclenchent ses pics d’activité.

Le triste sort des lapins d’élevage

Mais cet engouement ne doit pas faire oublier ses cousins d’élevage, dit lapins de chair, qui vivent la plupart du temps dans des conditions incompatibles avec leur bien-être. Chaque année en France, ce sont 40 millions de lapins de chair*, soit 2 sur 3, qui sont élevés en batterie. Ils passent leur courte vie – en moyenne 74 jours – dans des cages exigües, au sol grillagé. Selon l’association L214, un tiers des femelles reproductrices meurent chaque année, et un quart des lapins meurent avant d’atteindre l’âge moyen d’abattage.

Dans les élevages de lapins destinés à la fourrure, leur sort n’est guère enviable. La Chine - premier producteur mondial de peaux de lapin - est régulièrement pointée du doigt par les associations de protection animale pour les conditions très cruelles utilisées par son industrie textile. Une réalité très éloignée de l’image d’Epinal associée à cet animal dans l’inconscient collectif.

*Dossier et données disponibles sur www.l214.com/lapins

Photo : © Serg Zastavkin - Fotolia.com


http://www.30millionsdamis.fr/acces-special/actualites/detail/article/2769-comme-des-lapins.html
Revenir en haut Aller en bas
 
le lapin n'est pas un rongeur...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le lapin n'est pas un rongeur!
» le lapin n'est pas un rongeur...
» Une cage design
» que mettre dans un parc pour rat ?
» Partie de catch entre mes deux gerbilles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S.P.A. de Poitiers :: Les N.A.C. du Refuge :: Adopter et vivre avec son N.A.C.-
Sauter vers: